Cimentoplastie en cas de fractures vertébrales   : qu’est ce que c’est ?

  • Les fractures-tassements vertébrales peuvent survenir après une chute, un accident, le port d’une charge lourde ou lors d’un faux mouvement.
  • Ces fractures sont favorisées par la déminéralisation osseuse (ostéoporose).
  • Le traitement est le plus souvent médical (prise d’antalgiques et port de corset).
  • En cas de mauvaise tolérance du traitement médical, un geste de  cimentoplastie peut être proposé.

En quoi consiste la cimentoplastie en cas de fracture vertébrale ?

Consultation pré-geste

Une consultation avec le radiologue interventionnel est systématique : il vous expliquera les différentes modalités thérapeutiques en collaboration avec votre médecin.

Type d’anesthésie

  • Le geste est le plus souvent réalisé sous anesthésie générale (consultation obligatoire avec le médecin anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention).
  • Une consultation avec une infirmière spécialisée afin  de faciliter votre retour à domicile pourra également vous être proposé.

Déroulement de l’intervention

  • Vous serez installé sur le dos, l’infirmier anesthésiste vous posera  une perfusion au bras afin de vous administrer les calmants en vue de l’anesthésie générale.
  • Par une ponction à travers la peau, le radiologue introduit dans l’os atteint une aiguille (« trocart »).
  • Sous contrôle radiologique, il libère le ciment au sein de la fracture vertébrale afin de combler et de consolider le trait de fracture.

     

Quelles sont les suites opératoires ?

  • Le soulagement des douleurs est rapide et souvent complet, et permet une reprise de l’autonomie et une nette diminution ou arrêt de la consommation en morphiniques.
  • La reprise de la marche peut s’effectuer 2h après le geste.

  • La cimentoplastie laisse de très petites cicatrices rarement visibles, et ne nécessite pas de chirurgie au décours.
 

Consultation post-geste

  • Une consultation de suivi à 10 jours est systématique ainsi que la réalisation de radiographies de contrôle.
  • A l’issue de cette consultation, le radiologue interventionnel vous prescrira éventuellement des séances de rééducation.

Quels sont les risques de la cimentoplastie ?

  • Hématome au point de ponction (exceptionnel) : Il survient rapidement après l’intervention . Cet hématome disparait spontanément en quelques jours ou semaine.

  • Fuite de ciment (5%) : La majorité de ces fuites sont asymptomatiques .

  • Dans de rares cas, une irritation d’un nerf peut survenir et être source de douleurs, résolutives après une infiltration.

  • De façon exceptionnelle, une embolie de ciment a été rapportée dans la littérature.

Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Envoyer par email
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook